• Le HCM en clair – Les dossiers et portails électroniques

Aujourd'hui, un grand nombre de nos clients concentrent leurs efforts sur la création de dossiers patient informatisés. Très peu pensent à intégrer un système JiveX de gestion des informations médicales (HCM). Et à tort. Car dans sa configuration finale, le système HCM affiche les dossiers informatisés. Pourquoi en est-il ainsi, comment faire d’une pierre deux coups : ces sujets seront traités dans le quatrième article de notre série de blogs « Le HCM en clair ».

Pensez-y : le système HCM est l’endroit où toutes les données médicales potentielles du patient et/ou du cas convergent. À cette fin, le système fournit les outils nécessaires, par exemple pour l’intégration des données et l’harmonisation des formats, ainsi que l’infrastructure appropriée, comme la visionneuse multi-formats et l’archivage des composants. Supposons qu’un établissement exploite toutes les options qui s'offrent à lui et intègre, via des interfaces, l'ensemble des données à sa disposition : rapport de diagnostic, ECG, image mobile de l’endoscopie, etc. Lorsqu’elles sont intégrées, les données sont classées en catégories d’après le plan de classement prédéfini et archivées : quelle est la finalité si ce n'est le dossier patient informatisé ?

Ouvrir la voie aux portails et aux infrastructures nationales

En tant que système de collecte centralisé des données médicales, le HCM n’assume pas uniquement la fonction de dossier informatisé interne à l’établissement : il sert également de base au flux de données entre les établissements. Peu importe qu’il s’agisse de réseaux médicaux régionaux, de portails ou de fichiers nationaux. Car les données transférées vers le HCM ont déjà été converties dans des formats reconnus, de sorte qu’elles puissent être facilement extraites du HCM et intégrées à d’autres infrastructures.

Mais le HCM peut faire plus. Un coup d’œil sur les pays voisins, l’Autriche et la Suisse, montre que les dossiers de patients nationaux peuvent très bien être mis en œuvre avec des profils IHE. Dans ces deux cas concrets, mais également dans beaucoup d’autres portails, on utilise des profils IHE-XDS. Ils réglementent le flux de données entre quatre acteurs : la source du document ou de l’image, le référentiel, le registre et le client.

En tant que système de collecte centralisé de toutes les données médicales, le HCM peut sans problème jouer le rôle de source de document ou d’image, celui d’archive source interne, et celui de référentiel (référentiel de données à échanger). Dans un tel scénario, la visionneuse multi-formats est le client à partir duquel les données « non issues de l’établissement » peuvent être également visualisées, à condition d’en avoir l’autorisation.


Jérémy Cuif - VISUS

Contactez-nous !

Vous avez des questions sur le système HCM ?

Notre représentant HCM se fera un plaisir de vous conseiller.

Jérémy Cuif
TÉL +49 234 936 93-400
hcm(at)visus.com