• Construire des passerelles avec des bits et des octets

La lecture de notre récit « Sortir de la jungle des données » vous a donné des idées pour trouver rapidement et sûrement l’issue du dédale numérique. C’est important : prenez la route, apprenez quelque chose de nouveau et façonnez ainsi durablement le monde (de vos données) – nous vous soutenons dans cette démarche. 

Ne pas perdre le patient de vue

À l’autre bout de l’échelle, nous devons cependant aussi considérer le patient, car il erre dans un désert de données. Il ne le sait probablement pas car jusqu’ici, les données numériques n’étaient pas un sujet qui le concernait. Mais au plus tard en 2021, avec la mise en place du dossier patient informatisé, les patients commenceront à comprendre que pour eux, les données disponibles sont plutôt maigres. Si tout au moins l’on n’a pas encore trouvé d’ici là de solution pour synchroniser sans difficulté les stocks de données des établissements de santé avec les dossiers – et ce indépendamment du fournisseur des dossiers et de sa technologie. 

Plaque tournante centrale avec JiveX HCM

Notre objectif : nous voulons mettre à disposition dans la structure « établissements de santé / dossier / patient » le centre de répartition des données médicales dans toutes les directions. Autrement dit, nous voulons veiller à ce que les données médicales parviennent dans les dossiers en passant par une interface unique sortant de l’environnement hospitalier. Inversement, nous voulons que les données que le patient introduit lui-même dans son dossier soient acheminées vers l’environnement hospitalier. Et c’est exactement ce à quoi nous nous employons actuellement. Nous avons déjà créé pour cela une bonne base avec le système Healthcare Content Management (HCM). Car ce système veille à ce que les données médicales – images, documents, données structurées – soient disponibles dans des formats standardisés et harmonisés dans un lieu central et puissent être réparties à partir de ce lieu.

Des passerelles informatiques pour un échange de données sans obstacles

Aujourd’hui cependant, les voies de transmission prédéfinies des nombreux fournisseurs de dossiers sont totalement différentes et en partie propriétaires. Et, comme nous en avons tous fait l’expérience douloureuse, les voies propriétaires sont plutôt incommodes, coûteuses et ingérables à la longue. Cela tient néanmoins en partie au fait que les normes nécessaires n’ont pas encore été adaptées aux exigences des dossiers patients. Le défi à mon avis le plus important pour tous les intéressés est de le faire dans le laps de temps disponible, de les intégrer dans la réglementation et de les appliquer aux produits. C’est du sport, mais ce n’est pas impossible – et j’apporterai ma contribution à la réussite de cette opération. 

Il est personnellement important pour moi de vivre dans un monde où, en tant que personne responsable, je peux avoir mon mot à dire en ce qui concerne ma santé. Pour cela, il faut cependant que les données médicales puissent circuler raisonnablement et sans obstacles entre les dossiers, les systèmes informatiques, les établissements de santé et les patients. Chez VISUS, nous avons la possibilité de construire les passerelles technologiques nécessaires pour cela.

Klaus Kleber - VISUS
Construire des passerelles avec des bits et des octets

Klaus Kleber

PDG Technologie VISUS